Formation

Le CÉAS Vendée, centre de formation aux métiers du social

Que ce soit en formation initiale ou continue. La pédagogie mise en œuvre par les formateurs vise à renforcer les capacités des personnes – qu’elles soient professionnelles, élues, bénévoles – dans le respect des différences de statuts, de métiers, d’expériences, en adaptant au mieux des parcours répondant aux attentes des chaque stagiaire.

Depuis 2016, le CÉAS Vendée forme des stagiaires au métier d’accompagnant éducatif et social (avant la réforme : diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS) mis en place depuis 2003 et diplôme d’état d’aide médico-psychologique (DEAMP) depuis 2009 ainsi qu’au Titre professionnel Assistant de vie aux familles (ADVF) (Certification Ministère du Travail) mis en place depuis 2006.

Pour aider les candidats souhaitant s’engager dans cette voie, le CÉAS Vendée propose des accompagnements VAE personnalisés pour les métiers de l’aide à la personne (DEAES et ADVF en particulier).

Télécharger le Catalogue des formations_2019

Pour vous inscrire, cliquez ici

Projet pédagogique

Le CÉAS Vendée intervient dans le champ de la formation, sanitaire et du social, de l’aide à la personne, de l’accompagnement des personnes pour leurs projets professionnels. Il accompagne les équipes pour leur permettre de rendre un service de qualité aux personnes aidées. Il intervient dans le champ de la professionnalisation des intervenants sociaux.

Les valeurs qui fondent le projet pédagogique sont celles auxquelles se réfère le projet associatif du CÉAS Vendée : celles de la solidarité, entre personnes d’horizons divers, solidarité de voisinage, de générations, entre acteurs professionnels aux statuts variés, celles de l’autonomie, tant du côté des aidants que des personnes aidées.

Mais, c’est également le concept même d’action sociale (être en capacité d’agir sur la société) dans toutes ses dimensions qu’il importe de définir quand on est en situation de formation : action qui remédie à l’urgence, certes, mais surtout action préventive à long terme qui permette d’anticiper.

Les formations s’inscrivent dans le projet plus global du CÉAS Vendée dont la visée est de permettre aux acteurs de renforcer leurs capacités -qu’ils soient professionnels, bénévoles ou élus– par rapport au milieu dans lequel ils vivent et travaillent. La formation est l’un de ces moyens, mais elle est souvent précédée de démarche d’animation ou de recherche visant à identifier les besoins, les problèmes auxquels sont confrontés les acteurs d’un territoire, d’une branche professionnelle, d’un secteur associatif…

Les actions du CÉAS Vendée incluent la notion de parcours. C’est pourquoi la pédagogie s’attache à permettre aux stagiaires de révéler leurs capacités et donc d’envisager une progression, y compris au plan professionnel.

Par une pédagogie adaptée aux acteurs, afin qu’ils réalisent leur projet de vie, à partir de leur histoire et de leurs potentialités, le CÉAS Vendée favorise dans ses actions, le développement personnel des acteurs de tous niveaux.

Ainsi, le CÉAS Vendée permet à chacun d’être reconnu, de se situer, de s’approprier les éléments nécessaires à sa propre promotion et à celle de son milieu, dans le respect des différences.

L’équipe pédagogique

L’équipe du CÉAS Vendée pour la professionnalisation des intervenants sociaux

  • Directrice du Centre d’Études et d’Action Sociale : Régine JAUNATRE
  • Responsable de la formation pour le DEAES : Isabelle THAREAU

Elle est constituée de formateurs permanents et de vacataires. Selon leurs compétences, ils interviennent sur le socle commun et/ou sur les spécialités. Cette équipe est étayée d’intervenants extérieurs.

Équipe « pérenne »

  • Isabelle THAREAU, psycho-sociologue – ingénieure sociale
  • Jacqueline GAUDET, ingénieure sociale – ingénieure en formation
  • Solange HENRY, éducatrice de jeunes enfants et éducatrice spécialisée, formatrice en situation de travail
  • Martin BELAUD, coordinateur d’actions pédagogiques, master sport et sciences sociales (IFAC)
  • Thérèse RABAUD, infirmière et sophrologue

Des intervenants et des vacataires complètent cette équipe en fonction des thèmes abordés :

  • AES auprès de différents publics
  • Chantal ALBERT, infirmière – Hygiéniste
  • Jean-Marc SEGUY, kinésithérapeute
  • Manuella CAILLAUD, psychologue
  • Damien GALAND, infirmier psychiatrique
  • Nathalie GOURRAUD, conseillère en économie sociale et familiale
  • Anne-Sophie LENOBLE, éducatrice spécialisée, ingénieure sociale, formatrice
  • La Protection Civile
  • Coralie SABIN, Infirmière psychiatrique
  • Responsables d’établissements ou services
  • Ainsi que des représentants d’institutions (liste indicative) : Conseil Départemental, services de tutelles, AFM, APF, FGP, MDPH, HAD, ADAPEI-ARIA, Handi Espoir…

Accueil et logistique

  • Anita BERRIAU, Assistante de Direction : Accueil général / Suivi administratif de la formation

Financement de votre projet de formation

  • pour les salariés

Les salariés peuvent bénéficier d’un financement d’heures de formation.

Si l’action de formation est à l’initiative de l’employeur, celui-ci se charge de l’aspect financement via son plan de développement des compétences (remplace le plan de formation depuis 2019).

L’employeur peut proposer un contrat de professionnalisation.

Si la formation est à l’initiative du salarié, plusieurs dispositifs sont mobilisables pour financer la période de formation :

 1.    Le CPF Projet de Transition Professionnelle (remplace le CIF – congé individuel de formation depuis le 1er Janvier 2019)

La gestion des comptes personnels de formation (CPF)-transition professionnelle est assurée  par le réseau des Fongecif (devenu Transitions Pro Pays de la Loire). Prenez contact avec celui de votre lieu de  résidence ou de votre lieu de travail.

Au 1er Janvier 2020, l’Association Transitions Pro Pays de la Loire se substitue au Fongecif.

Avant toute présentation d’un projet, le salarié peut mobiliser un conseil en évolution professionnelle. Selon votre situation, vous devez vous adresser à l’un des organismes CEP habilité :

  • Pôle emploi
  • Association pour l’emploi des cadres (Apec)
  • Mission locale
  • CAP emploi (pour les personnes en situation de handicap).

  2.    Le CPF (compte personnel de formation)

A partir de 2019, il devient un compte en euros. 500 € par an sont acquis pendant 10 ans. Le montant annuel est porté à 800 € pour les salariés de faible niveau de qualification.

Vous pouvez vous inscrire en ligne sur l’application nationale mise en place  depuis le 21 Novembre 2019  et vérifier vos droits acquis. Lien vers l’application sur le CPF

MARCHE A SUIVRE POUR SELECTIONNER UNE FORMATION CEAS SUR LE SITE CPF

3.   Le compte d’engagement citoyen (CEC)

La loi Pour la liberté de choisir son avenir professionnel apporte des évolutions au CEC : depuis 2019, le CEC est un compte en euros. L’aide apportée à une personne en situation de handicap ou à une personne âgée en perte d’autonomie permet d’acquérir des droits

  • pour les demandeurs d’emploi

Plusieurs acteurs peuvent financer les formations des demandeurs d’emploi ou les indemniser pendant la formation : Pôle Emploi (sauf pour le DEAES), le Conseil Régional, l’Etat et les entreprises dans le cas de formations en alternance.

Les indemnisations diffèrent selon que vous bénéficiez ou non de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) du régime d’assurance chômage.

Pour connaître les aides existantes, consultez le site de la Région des Pays-de-la-Loire : Orientation Pays de la Loire

Pour plus d’information sur la réforme de la formation Professionnelle en 2019

Retrouvez dans ce PowerPoint les principaux éléments de la Loi du 5 septembre 2018 pour la Liberté de choisir son avenir professionnel.

Présentation_8 Fév_diapo