ADVF (Assistant·e de vie aux familles)

Présentation du métier

L’assistant·e de vie aux familles (ADVF) est un·e professionnel·le de l’aide à domicile. Il/elle facilite la vie quotidienne des personnes auprès desquelles il/elle intervient et participe au maintien à domicile. Il/elle effectue ainsi les services demandés par les personnes auprès desquelles il/elle intervient :

  • Réalisation de tâches domestiques (entretien du logement, du linge, courses, préparation des repas) ;
  • Aide pour des actes qui les concernent personnellement : hygiène corporelle, alimentation, déplacements ;
  • Relais de parents dans la prise en charge de leurs jeunes enfants.

L’assistant·e de vie aux familles doit pouvoir travailler de façon autonome et s’adapter à des contextes d’intervention différents.

Il/elle est capable de mettre en place une relation professionnelle en tenant compte des personnes auprès desquelles il/elle intervient. Il/elle peut ainsi intervenir auprès de familles, de personnes dites « fragilisées » ou « sensibles » comme les jeunes enfants, les personnes malades, handicapées, les personnes âgées, et ce de façon régulière ou ponctuelle.

Conditions générales d’exercice de l’emploi d’assistant de vie

L’employeur peut être une association d’aide à domicile, une entreprise de services à la personne, une collectivité publique ou un particulier. Ce travail peut s’exercer auprès d’une seule personne ou auprès de plusieurs, le plus souvent au domicile des bénéficiaires et parfois dans l’espace privé de ceux-ci, au sein de structures collectives.

L’emploi du temps d’un·e assistant·e de vie aux familles varie en fonction des besoins des personnes assistées. Il/elle peut s’exercer à temps plein, mais, le plus souvent, il/elle s’exerce à temps partiel. Les horaires sont variables, décalés, avec éventuellement du travail de nuit ou de fin de semaine. Ce travail est généralement effectué seul.

Cet emploi nécessite des déplacements. Dans certaines zones rurales, ces déplacements peuvent prendre un temps relativement important et la possession d’un véhicule s’avère alors nécessaire.

L’ADVF utilise les équipements et produits disponibles au domicile des personnes.

 

Contenu et déroulement de la formation

Plaquette de présentation du TP-ADVF

La formation préparant au titre professionnel ADVF s’articule autour de 3 certificats de compétences professionnelles (CCP) :

  • CCP 1 : « Entretenir le logement et le linge d’un particulier »
  • CCP 2 : « Accompagner la personne dans les actes essentiels du quotidien »
  • CCP 3 : « Relayer les parents dans la prise en charge de leurs enfants à leur domicile »

La formation proposée par le CEAS complète ces trois CCP par un certificat complémentaire de spécialisation : « Accompagner la personne en situation de handicap vivant à domicile »

Durée de la formation complète

  • 490 heures de formation en centre, auxquelles s’ajoutent 35 heures de validation des compétences (soit 525 heures).
  • 315 heures de stage pratique réparties sur 2 ou 3 stages et couvrant les 3 certificats de compétences, plus le certificat de spécialisation.

     À savoir

    Ces temps de formation peuvent être réduits pour des stagiaires ayant des acquis antérieurs correspondant aux objectifs de formation. De même, certains titres ou diplômes permettent une réduction des temps de formation. Se renseigner auprès du CEAS.

Conditions d’accès à la formation

Aucun niveau de qualification n’est demandé pour l’entrée en formation d’ADVF.

Des épreuves préalables sont cependant organisées par le CEAS :

  • un questionnaire écrit,
  • un entretien de motivation.

 

Obtention du titre professionnel

Le parcours et les compétences des stagiaires seront apprécié·e·s tout au long de la formation ainsi que par une évaluation finale. Les candidat·e·s qui ont validé l’ensemble des CCP obtiennent leur titre professionnel. Les candidat·e·s ont également la possibilité de capitaliser des CCP sur une période de cinq ans.

 

Fiche communication ADVF 2016

Arrêté ADVF 2016